Peut-on vendre sa voiture à un épaviste ?

Peut-on vendre sa voiture à un épaviste ?

Lorsque les véhicules ne sont plus en état de rouler, ils peuvent être enlevés par des épavistes. Cependant, on pourrait bien se demander s’il ne serait pas possible d’en tirer des revenus en les vendant. Selon les cas, les possibilités offertes varient. Dès lors, est-il possible de vendre un véhicule à un épaviste ? Quelles sont les conditions ?

Vendre sa voiture à un épaviste : est-ce possible ?

Les épaves participent à la pollution des eaux et des sols, c’est un fait ! Pour préserver l’environnement, les particuliers doivent obligatoirement faire enlever leurs véhicules qui ne sont plus en état de rouler. Pour cela, ils peuvent solliciter l’expertise d’un épaviste comme celui présenté ici.

A lire aussi : Prospection commerciale : comment gagner du temps ?

Cas des véhicules roulants

Il faut rappeler que la possibilité de vente d’un véhicule à un épaviste dépend de sa nature. En outre, la vente d’auto aux épavistes est très bien encadrée par la législation. Il n’est pas par exemple possible de vendre un véhicule qui n’est plus en état de rouler à un épaviste. L’achat n’est possible que quand le véhicule peut encore rouler.

 Ainsi, l’épaviste pourra revendre le véhicule en pièces détachées. Même quand certains véhicules sont destinés à la casse, les pièces sous le capot peuvent toujours être valorisées. Autrement, il ne sera pas possible d’en tirer le moindre euro.

A voir aussi : Comment encourager l'inclusion au sein d'une équipe avec le team building ?

Cas des véhicules hors d’usage (VHU)

Un véhicule déclaré comme hors d’usage (VHU) ne peut être racheté par un épaviste. Par ailleurs, il existe des professionnels qui peuvent faire des propositions de rachat pour ce type d’auto. Il suffira de faire une annonce sur des sites pour trouver des repreneurs. Par ailleurs, les tarifs proposés oscillent généralement entre 50 et 500 euros. Le tout dépend de l’état du VHU.

Ce qu’il faut faire en l’absence d’un repreneur

Que le véhicule soit roulant ou déclaré comme VHU, il devra être convoyé à la casse s’il n’y a pas de repreneur. L’enlèvement et la destruction sont gratuits lorsque le véhicule peut toujours rouler. Lorsque ce n’est pas le cas, la destruction est toujours gratuite, mais il faut payer les frais d’enlèvement qui s’élèvent à 50 euros dans les centres VHU agréés.

Procédure de vente d’un véhicule à un épaviste 

Le processus de vente d’un véhicule à un épaviste est le même qu’on observe lors d’une vente classique. Il faut fournir un certain nombre de documents pour garantir la validité de la transaction. Il faudra entre autres fournir une copie du certificat de visite, une copie de la carte grise, un titre de propriété, une copie de la facture d’achat, etc. Dans la démarche de cession, l’épaviste pourra indiquer au vendeur toutes les pièces à fournir. 

Du moment où le vendeur choisit un bon épaviste, il pourra profiter de modalités intéressantes. Par conséquent, il faut opter pour un professionnel expérimenté. On peut s’en faire une idée très précise en parcourant leurs sites professionnels. Les avis laissés par d’autres particuliers seront utiles.